Accueil > La Société > Les mercredis de la SEC > MER 8 AVR (18H) - Voyager dans son assiette : les faïences fines imprimées (...)

MER 8 AVR (18H) - Voyager dans son assiette : les faïences fines imprimées des Fouque et Arnoux au XIXe siècle

Par Marie-Germaine Beaux-Laffon, Docteur en Histoire de l’art

samedi 28 mars 2015

Voyager dans son assiette : les faïences fines imprimées des Fouque et Arnoux au XIXe siècle 

Par Marie-Germaine Beaux-Laffon
Docteur en Histoire de l’art


L’assiette en faïence fine du XIXe siècle : un objet banal qui ne suscitait pas l’intérêt des musées à cause de son caractère industriel, et pourtant un objet pour rêver et s’évader du quotidien ; les images imprimées au centre des assiettes se découvrent à la fin du repas, quand le dessert est consommé, et provoquent alors discussions, chansons, jeux et devinettes entre les convives réunis autour de la table. L’impression sur support céramique est mis en pratique, en France, en 1808 et se développe dans les manufactures au cours des années 1820. Les manufacturiers Fouque et Arnoux emploient ce procédé en 1825 à Toulouse, puis à Saint-Gaudens/Valentine quand ils construisent une nouvelle manufacture pour produire la porcelaine, tout en continuant celle de la faïence fine ainsi que d’autres produits. Différents sujets sont abordés, l’histoire, la géographie, la littérature, le divertissement. A une époque où l’image est rare et où commence l’alphabétisation, ces assiettes véhiculent des connaissances, des idées, et ouvrent de nouveaux horizons à un large public, jusqu’au fond des campagnes, grâce à son prix modique. Les collections du musée de Saint-Gaudens permettent d’illustrer ce propos.

Partager